[creation site web] [creation site internet] [logiciel creation site] [Accueil]
[Damier Riomois]
[Jeu de dames]
[Jeu de dames]
[]
[]
[Evenements DR]
[Compétitions en France]
[CdF2017]
[CdFSéniors2017]
[CdFSéniors2017]
[CdFSéniors2017]
[CdFSéniors2017]
[FranceInternational]

  • Parmi les jeux auxquels les peuples de l'Orient s'adonnent, on retrouve encore la pettie ancestrale, et on distingue déjà les dames modernes.
  
  • Le plateau carré et les deux armées de pions uniformes posés sur les cases blanches et noires sont à l ’image des jeux de dames turc et arménien, encore pratiqués de nos jours.
  
  • Il est probable qu ’un des jeux orientaux pénètre en Occident au cours du Moyen-Age, et que les invasions islamiques lui servent de véhicule. On peut observer que partout où s'installe la présence arabe, on retrouve la présence du même jeu de dames.
  
  • En Afrique, le jeu est aussi populaire que dans l'Antiquité. Il se pratique jusque dans la rue, sur un damier dessiné à même le sol. Cette pratique intensive produit des champions exceptionnels.
  
  • Après les Arabes, les Espagnols prennent le relais et, pour les mêmes raisons, on constate que le jeu est très répandu dans leurs anciennes conquêtes, Antilles, Amérique latine et, surtout, Pays-Bas.
  
  • Les Arabes, suivis par les Espagnols, désignent le jeu sous le nom de Dama qui fera le tour du monde. Les Hollandais, très probablement, prennent l'initiative d'agrandir le damier à cent cases, c'est le jeu moderne.

La période orientale

  • Les Romains rebaptisent le jeu Ludus Latrunculorum, en français Latroncules ou jeu des petits soldats.
  
  • Plus tard, on croira distinguer deux sortes de pièces dans les Latroncules, les "ordinarii" qui n'avancent que d'un pas, et les "vagi" beaucoup plus libres. Cette hiérarchie éveille tout naturellement l'idée de pions et de dames, et fait des Latroncules un jeu plus évolué.
  
  • Pour les Romains, le jeu est réputé difficile, et rares sont les champions. La victoire est d'autant plus honorable qu'on a sacrifié moins de pions pour l'obtenir. Les enjeux sont importants, chaque pion peut être convertible en argent.
  
  • Une grande renommée permet parfois d'ambitionner la pourpre, marque de la dignité impériale. En 65 de notre ère la conspiration contre Néron choisit pour chef Pison, un homme politique brillant, célèbre pour sa force aux Latroncules.

La période romaine

La période grecque

  •  A la fin du deuxième millénaire, le jeu de Senet apparaît en Grèce, le  spécimen le plus ancien provient de l’île de Chypre, il est en ivoire.
  
  • Les auteurs grecs l’appellent Petteia (en français pettie).  Pour les auteurs Euripide, Platon, Plutarque . . .
      il désigne sans équivoque divers jeux de dames.
  
  • Ingénieux, les Grecs remanient le jeu archaïque des Egyptiens, mais conservent son principe : une bataille entre des combattants de même valeur.
  
  • Le jeu est considéré comme un plaisir savant, propre à distraire le philosophe et le dilettante, le soldat et le prisonnier.
  
  • On cite avec admiration les champions locaux, le plus célèbre est Pyrrhos II, roi d'Epire, et vainqueur d'Héraclée.

  • Le jeu de dames le plus ancien a été découvert dans le cimetière prédynastique d'El Mahasna, entre This
      et Abydos en Haute Egypte.
  
  • Constitué d’une tablette d’argile crue et d'une douzaine de pions en terre enrobée de cire, sa datation le fait remonter au début du quatrième millénaire, soit mille ans avant la construction des premières pyramides.
  
  • Un jeu similaire connu sous le nom de petit ou de grand Senet, suivant le nombre de cases, accompagne
      toute l’histoire égyptienne.
  
  • La cour du pharaon et le peuple nilotique s’y adonnent avec beaucoup de passion, comme en témoignent d'abondantes peintures, sculptures et objets mobiliers.
  
  • C’est un jeu populaire et sacré, on dépose le jeu dans les tombes pour distraire les défunts.

La période égyptienne

                                                . . . Le jeu de dames a traversé l'histoire, il est pratiqué sur tous les continents.

De la période égyptienne à la période orientale et arabe . . .

Un peu d'histoire

Michel Guillet  04 73 64 13 06  /  michel.guillet715@dbmail.com

Damier Riomois de l'Amicale Laïque de Riom